Sur une sonorité nouvelle

 

Voici un court résumé d´ un travail avec lequel un musicien traditionnel s´est occupé pendant environ 30 ans, après que l´on a mis en scène et découvert une nouvelle “musique” que l´on pourrait appeler musique électronique - ascousmatique. On peut cependant se poser la question, s´il s´ agit vraiment d´une musique appartenant à la tradition et à une histoire d´environ deux siècles. Cette musique d´ordre classique est bien connue, venant de l´ imagination humaine qui a séparé les sons dans l´ espace et dans le temps. Par la suite l´homme  a créé un système de 12 tons qui peuvent être combinés à l´intérieur d´un ordre classifié avec des règles fixes. C´est une construction de l´esprit et du cerveau humain qui n´a pas d´ ordre naturel, car il ne s´agit pas d´un ordre naturel. Ce système permet de créer des œuvres utilisant cet ordre  immanent. Tout a été fixé pendant des siècles, p.ex. le mode dorian. Aucune modification n´a été faite depuis les considérations sur la musique chez les Grecs ou p.ex. la progression des accords dans la soi-disante tonalité.

La présentation  sur mon site offre un autre modèle possible suite à la découverte de sonorités électroniques générées par des circuits électriques datant de 30 ans. On peut parler d´un miracle étant donné que l´électricité oscillante peut parfaitement sonner et possède la capacité d´être combinée sous des formes écoutables et infinies. La combinaison naturelle - soit par des voix ou des instruments classiques - est seulement additive. Par contre, l´ électricité oscillante peut être combinée d´une autre manière, l´exemple frappant et révélateur en est la soi-disante modulation des fréquences. Cette combinaison se réfère à un processus mathématique qui s´appelle multiplicatif. On peut se demander si ce mélange est chimique et renfermant un certain mystère.

Pour conclure: Selon l´opinion de l´auteur de cet article, il y a un fossé, un clivage entre la musique traditionnelle et la sonorité nouvelle. Il est évident que l´ écoute des oscillations électriques peut devenir même pour l´auditeur averti bouleversante et déconcertante.

Le point culminant de ces réflexions se déroulant pendant la réflexion, a pour point de départ deux questions fondamentales: Qu´est-ce la musique et à quoi sert-elle? Il y a une simple réponse: Elle veut distraire et transmettre un message, surtout si cette musique se combine avec le langage, cela veut dire le chant accompagné d´ un texte.

La musique électronique nous offre un autre accès, le chemin de la connaissance, de la science et de l´entendement des choses. On peut y découvrir les secrets de la nature des sons avec leurs possibilités de créativité infinies. Ce qui va s´effacer, c´est la distraction et la flatterie de l´oreille. On ne peut non pas écouter la musique électronique avec »l´œil de l´esprit », puisque cette sonorité ne possède pas de spiritualité, mais on doit toujours découvrir les nouveautés et les possibilités infinies de la matière. On trouve dans cette sonorité les éléments d´une réalité purement sonore, p.ex. l´onde qui s´appelle  »sinusoïdale ». En effet, toute la sonorité - y compris la musique traditionnelle - se compose de ces oscillations mélées et superposées dans une composition ou quelquefois par hasard. Á la suite, le compositeur électronique peut décomposer la sonorité donnée et il peut ensuite la recomposer avec ses moyens élémentaires et peut alors former une nouvelle figuration.

La musique traditionnelle montre un monde ordonné et parfait, donné par les dieux, comme ont déjà dit les Grecs. La conséquence en est une parfaite satisfaction et une jouissance des sentiments - ce que l ´homme exige normalement de la musique. La musique électronique ouvre un domaine d´une sonorité infinie et fournit un matériel indéfinissable et par la suite crée à l´ écouteur une insécurité, mais cependant à la fois créative et autonome. La musique traditionnelle exige des interprètes humains, par contre la musique électronique offre des possibilités d´une productivité riche.

Pour en finir, une question se pose: Est-ce que l´homme est sur terre pour se distraire et se libérer de l´ennui ou pour chercher les vérités naturelles du monde sonore qui s´offrent par des moyens décrits plus haut et quelque peu expliqués par l´auteur de cet article. La musique électronique montre une vérité naturelle, la musique traditionnelle offre par contre une satisfaction culturelle et sensitive. L´auteur a inventé un terme nouveau pour décrire ses productions ici données à destination des écouteurs intéressés. Ce terme s´appelle «la sonorité physicogène». L´auteur espère que ce mot va s´avérer juste pour l´ écouteur bienveillant de cette une nouvelle musique.